10 février 2017

Quand les féministes parlent, le gouvernement tremble...

Voici le plus bel exemple du pouvoir démesuré des féministes que j'ai vu depuis un bon bout de temps.

Cela fait des années que des gens se plaignent du cours d'éthique et culture religieuse. Votre humble serviteur l'a fait dès le début et, par la suite, de nombreux intellectuels l'ont vertement critiqué. Des universitaires l'ont même dénoncé dans des études et des journalistes en ont fait des articles dévastateurs.

Rien de tout cela n'a importuné le gouvernement libéral. Même pas un p'tit peu.

Jusqu'à ce que les féministes se décident (enfin) à le dénoncer:

Québec révise le cours d'éthique et de culture religieuse, offert depuis 2008 au primaire et au secondaire. (...) Dans un avis rendu public mercredi, le Conseil du statut de la femme (CSF) estime qu'il «ne remet pas en question les pratiques sexistes existant au sein des religions» et soutient que «le traitement conjugué de l'éthique et de la culture religieuse peut entraîner des confusions en incitant à considérer les doctrines religieuses comme des réponses valides aux enjeux éthiques actuels».

Vous êtes en retard à la fête, Mesdames, mais vaut mieux tard que jamais! Et après ça, elles ont le culot d'affirmer, à chaque élection, que les politiciens les ignorent.

Cela étant dit, elles ont raison (pour une fois) d'affirmer que les pratiques religieuses sexistes méritent d'être remises en question, mais cela n'est pas le seul problème avec ce cours. Il est malheureux que ces dames ne s'insurgent pas contre les autres pratiques religieuses détestables.

Comme par exemple les attaques répétées des groupes religieux contre la liberté d'expression? Il faut dire que les féministes ne sont pas de grandes championnes de la liberté d'expression, elles non plus.

Ou encore le déni de la science au profit de dogmes religieux médiévaux? Il faut dire que, encore une fois, les féministes ne sont pas des grandes amatrices de science lorsque les données viennent contredire leurs dogmes à elles.

Et pourquoi ne pas dénoncer le fait que ce cours serve d'outil de propagande pour l'idéologie multiculturaliste? Il faut dire que la propagande, les féministes aiment bien ça, elles aussi.

Mais bon... si la fin justifie les moyens, alors ce cours maudit tombera enfin.

Toutefois, je frémis d'horreur à l'idée de ce à quoi pourrait ressembler un cours de sexualité inspiré des féministes.

Il faudra veiller au grain!


3 commentaires:

Kevin Macarry a dit…

"
Toutefois, je frémis d'horreur à l'idée de ce à quoi pourrait ressembler un cours de sexualité inspiré des féministes." J'avais vu une image d'un cours en Amérique destiné aux enfant et l'intitulé du cours était quelque chose comme What I hate about being a boy

ou bien en cours d'SES (science économique et social qui était une option dans mon lycée)vu que c'était un peus fourre tout on avait eus un reportage féministe intitulée "Bienvenue dans la vraie vie des femmes" et à un moment ils parlent d'une école en Suède nomé Egalia qui se veut le plus égalitaire possible,ils utilisent des pronoms neutres,les compte et les livres dans la bibliothèque parlent uniquement de famille monoparentale ou avec parent du même sexe
Ils donnent un marteau à une fille et l'encourage à planter un clous avec tandis que les garçons sont encouragés à faire des massages entre eux(no fake on voyait un gosse faire un massage à un autre BEURK BEURK) après lors du passage de la cantine on voit les garçons et les filles séparaient sous prétexte que les garçons ne faisaient que se gaver et ne laissaient rien aux fille

et la meilleure de toute on voit la prof qui tente de se justifier en disant qu'elle ne cherche pas à transformer les garçons en fille ou à l'heure faire croire qu'il n'y a pas deux sexes différents,donc elle demande à un garçon qu'elles sont les différences entre homme et femme,et le garçon ne sait pas quoi répondre.


Prof Solitaire a dit…

Le pire, c'est que je n'ai aucune difficulté à te croire. Complètement délirant...

Kevin Macarry a dit…

Le documentaire était trouvable mais il a été supprimé depuis le temps,surement pour des raisons de copyright