2 mars 2017

Denise Helly veut que tu fermes ta gueule

Les jours et les multiculturalistes se suivent et se ressemblent...

Extrait de la nouvelle:

Un homme a été arrêté dans l'ouest de Montréal à propos de l'envoi de menaces d'attentat à la bombe aux universités Concordia et McGill mercredi matin.

Est-il nécessaire de spécifier que ce geste est éminemment condamnable et stupide? Non seulement il sème la peur dans la population et fait perdre son temps aux forces policières, mais en plus, ce genre de trucs débiles joue directement en faveur des multiculturalistes. Ils adorent ça.

Voici ce qu'on sait à propos de l'auteur de la menace:

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) précise que l'arrestation de l'homme (Hisham Saadi) âgé de 47 ans a été faite dans un appartement d'un immeuble résidentiel de la rue Darlington, dans le quartier Côte-des-Neiges.

Maintenant que nous avons les faits, voyons voir le "spin" qu'en fait La Presse multiculturaliste:

«Quand le couvercle de la censure est levé, que la haine ne cesse de monter, on se dit qu'un de ces jours, ça va coaguler et que ça va faire mal.»

Voilà! Le problème, c'est que "le couvercle de la censure" a été "levé"! En d'autres termes, il serait préférable qu'on vive dans une société totalitaire qui piétine la liberté d'expression de ses citoyens, qui force la censure et qui criminalise certains propos jugés inacceptables et tabous. C'est ça la solution! On serait tellement plus heureux si la société fonctionnait ainsi, pas vrai?

Et qui est l'indicible tarte qui affirme une chose pareille? Une passante tout à fait quelconque croisée sur le trottoir? Un quidam sans importance? Non! Une professeure et "spécialiste":

Denise Helly, professeure à l'Institut national de la recherche scientifique et spécialiste entre autres des questions de crime haineux, de discrimination et de pluralisme culturel, n'est pas étonnée par ce qui est arrivé à l'Université Concordia, hier. Les astres sont à son avis parfaitement alignés pour donner lieu à ce genre de manifestation de la haine.

Avez-vous remarqué l'ésotérisme de ses propos? Ça vous a frappé, vous aussi?

Après la haine qui va "coaguler" et "faire mal", elle nous parle maintenant des "astres" qui sont "parfaitement alignés" pour donner libre cour à la haine.

C'est bizarre, vous ne trouvez pas?

Il y a un autre truc assez intéressant à souligner. Des imbéciles qui font des fausses alertes à la bombe, ça arrive assez régulièrement.

Où était Mme Helly lors de l'alerte à la bombe à l'École secondaire Vanier à Québec? Où était-elle lors de l'alerte à la bombe non fondée à l'Agence du revenu d'Estimauville? Ou lors de celle de l'aéroport de Québec? Ou celle de l'école Antoine-Hallé de Grand-Mère?

Réponse: nulle part. Ces menaces étaient proférées contre des membres du groupe majoritaire. Et ça, les multiculturalistes s'en câlissent. C'est seulement lorsque les (fausses) menaces ciblent des membres d'une minorité ou, pire, des musulmans que ces gens-là sortent de leur trou pour hurler leur indignation.

À l'échelle de la société, les Québécois ne sont ni plus ni moins racistes que les autres peuples, à son avis. Seulement, le petit pourcentage de Québécois qui le sont se sent maintenant légitimé de déverser son fiel à tout vent.

"Racistes", "fiel". Voilà les mots qu'utilisent Mme Helly.

Si elle les utilisait seulement pour parler du type qui a fait cette fausse menace de bombe, alors je ne trouverais rien à redire.

Mais ce n'est évidemment pas ce qu'elle fait. Continuons notre lecture...

Donald Trump a un effet, mais il n'est, selon elle, que le dernier maillon de la chaîne.

Voilà, Trump est indirectement responsable de cette menace à la bombe! Il est indirectement responsable de la tuerie à la mosquée de Québec, aussi. Tout ce qui est mal est indirectement de sa faute, vous ne le saviez pas? C'est le nouveau Bonhomme Sept Heures de la gauche!

Ironiquement, les mêmes hurluberlus qui mettent cet argument de l'avant sont précisément les mêmes qui affirmeront qu'il n'y a AUCUN LIEN entre le terrorisme et l'Islam, que Daech n'est pas du tout inspiré par l'Islam, que les assassins islamistes sont des gens qui souffrent de problèmes psychologiques et que la religion musulmane n'est absolument pas à blâmer.

Et ce sont les mêmes idéologues qui ne voient AUCUN LIEN entre l'incessante vague d'attentats terroristes à travers le monde et la montée de l'intolérance face à l'Islam! Non, non, non, les assassinats sanguinaires de fanatiques religieux monstrueux n'y sont pour rien! Daech n'est pas à blâmer! Tout est la faute de Trump!

Si les menaces ou la violence ciblent des caucasiens d'origine européenne, alors ils nous disent qu'il ne faut pas généraliser et éviter les amalgames.

Si les menaces ou la violence ciblent des musulmans, alors ils généralisent et font des amalgames.

Ironique, vous ne trouvez pas?

Au Québec, «le projet de Charte [de la laïcité] a levé la censure. Les gens qui normalement ne s'autorisent pas à dire certaines choses se sont sentis enfin autorisés à parler, à faire comme leurs élites politiques et à casser du musulman et du croyant».

Pour Mme Helly, la Charte de la laïcité est à blâmer! À cause d'elle, des gens "SE SONT SENTIS ENFIN AUTORISÉS À PARLER!" Quelle horreur! Quelle ignominie! Les gens qui ne pensent pas comme elle ne devraient JAMAIS se sentir autorisés à parler! Ils doivent se taire, comme il se doit! Tout était tellement mieux avant la Charte, à la belle époque où les gens qui étaient en désaccord avec Mme Helly fermaient leur gueule!

Pour Mme Helly, critiquer la religion est un acte monstrueux! Critiquer la religion, c'est "CASSER DU MUSULMAN ET DU CROYANT"! Il ne faut jamais, jamais, jamais critiquer la religion! Jamais! Vive les lois anti-blasphèmes! Fuck la liberté d'expression! Il est absolument primordial de protéger les sensibilités des croyants, principalement des musulmans!

Mme Helly est nostalgique de la belle époque de "la censure" pré-Charte! C'était le bon temps...

Mme Helly distribue les blâmes à la ronde : aux radios-poubelles - dont le discours haineux devrait à son avis être mis à mal par le CRTC - et à presque toute l'élite politique, «qui est soit hypocrite, soit inconsciente».

Hahahahaha! Oui, je suis certain que les radios de Québec sont avidement écoutées par les citoyens de Côte-des-Neiges! Quelle affirmation stupide!

Et encore une fois, voyez la solution de Mme Helly: il faut que le CRTC s'en mêle! Les gens qui sont en désaccord avec nous ne doivent plus avoir le droit de s'exprimer! Le CRTC doit déclarer certaines idées tabous et doit punir les gens qui osent les verbaliser. Pour elle, la solution, c'est la coercition! La liberté d'expression est son ennemie!

Mme Helly est le parfait exemple d'une idéologue fanatique.

De plus, malgré ce qu'elle affirme, les élites politiques canadiennes et québécoises pensent exactement comme elle.

À Ottawa, on aimerait bien interdire toute critique de l'islam et on vote une motion anti-islamophobie. Au Québec, on a caressé ouvertement un projet de loi liberticide. Dans les deux capitales, Trudeau et Couillard diabolisent les gens qui critiquent le multiculturalisme ou l'Islam et cherchent à les faire taire de force. Voilà la vérité à propos de "l'élite politique".

Mme Helly vit dans un monde parallèle.

«Huit jours après l'attentat de Québec, le Parti québécois, la Coalition avenir Québec et Québec solidaire s'y sont mis tous les trois pour mettre de l'huile sur le feu et relancer le débat sur la place de la religion dans la société québécoise.» Elle estime que le moment de le faire était particulièrement mal choisi.

Mme Helly ne veut pas qu'on parle de la place de la religion dans la société. Elle veut que le sujet soit banni de la place publique.

Peu importe qu'on en parle huit jours, huit semaines ou huit mois après un attentat, cela est un joli prétexte. Elle veut que ce débat soit interdit, tout simplement.

Parler de ce sujet, pour elle, c'est "mettre de l'huile sur le feu". En bonne multiculturaliste, elle méprise la population locale qu'elle considère intrinsèquement dangereuse et mauvaise. Les Québécois sont des gens potentiellement haineux. Débattre de cette question sur la place publique, c'est attiser leur haine! C'est dangereux!

Elle ne réalise pas que le problème est exactement l'inverse.

C'est à cause du tabou qui entoure cette question, à cause de cette impossibilité de critiquer le multiculturalisme ou l'Islam sans se faire traiter de raciste, d'intolérant haineux, de xénophobe, d'islamophobe et de redneck que les gens se radicalisent!

Dans une société démocratique, c'est de cette façon qu'on doit régler nos différends! En se parlant! En débattant! En offrant des arguments et des contre-arguments! En respectant le droit de parole et la liberté d'expression de tout le monde, y compris de nos adversaires!

C'est lorsqu'on ne le fait pas que la situation s'envenime! C'est lorsqu'on impose des tabous, qu'on interdit le débat, qu'on diabolise ses adversaires et qu'on essaie de les faire taire par la force que les positions se radicalisent et que la violence éclate!

Vous ne croyez pas qu'une "professeure" et soi-disant "spécialiste" devrait être au courant de concepts aussi fondamentaux? Elle a fait ses études où, calvaire? À Pyongyang?

Mme Helly n'est pas plus impressionnée par les premiers ministres Couillard et Trudeau. «Verser trois larmes aux funérailles de six musulmans, ça ne suffit pas. Qu'ils fassent leur job.»

Hahahahaha! Mme Helly est tellement ultra-multiculturaliste, tellement aveuglément idéologique et tellement fanatique qu'à ses yeux, mêmes deux multiculturalistes comme Trudeau et Couillard ne vont pas assez loin! Tant qu'ils ne criminaliseront pas tous les propos qui l'offusquent, elle ne sera pas satisfaite!

Et leur job, selon Mme Helly, c'est de dire que la haine n'a pas sa place ici, et de le dire à répétition.

Ça sonne bien, dit comme ça, vous ne trouvez pas?

"La haine n'a pas sa place ici."

C'est joli. Personne ne veut de "la haine". C'est pas bien "la haine". On n'en veut pas ici de "la haine". Qui pourrait être en désaccord avec ça?

Le problème, c'est la définition que fait Mme Helly de "la haine".

Pour elle, "la haine" c'est Trump. "La haine" c'est le débat sur la laïcité. "La haine" c'est la Charte des valeurs. "La haine" c'est la radio de Québec. "La haine" c'est quiconque "se sent libre de parler" (ses mots, pas les miens).

Daech, Al-Qaïda, Al-Shabbaab, Boko Haram, le Front Fatah al-Cham, les Frères musulmans, le Hamas, le massacre de dessinateurs qui ont caricaturé Mahomet, le mariage forcé de fillettes à peine pubères, l'exécution d'homosexuels ou d'athées... ce n'est pas de "la haine" ça! Ben non! C'est de la maladie mentale ou de la diversité, c'est tout! Rien à dénoncer ici, voyons! Faut pas généraliser!

Ce sont les gens qui critiquent la religion qui sont remplis de "haine". Ce sont eux la vraie menace. Ce sont eux qu'il faut dénoncer et faire taire à tout prix!

Mme Helly croit que dans tout cela, la religion, «ce n'est qu'un prétexte, le musulman étant un symbole de l'étranger». 

Et voilà! Tous les arguments des adversaires de Mme Helly ne sont que des prétextes. Au fond, ils se fichent de la religion, de la laïcité, de la liberté d'expression et de toutes ces balivernes. Ce qui les motive vraiment, c'est la haine des "étrangers"!

Diabolisation à l'état pur.

Selon Mme Helly, un type comme moi qui pourfend les religions, toutes les religions, pacifiquement et à coups de billets depuis des années, est fondamentalement un dangereux xénophobe.

En fait, tant que je plantais du catho, j'étais correct. Ça, ce n'était pas grave. Mais quand je me suis mis à critiquer l'Islam, alors là je suis immédiatement devenu un xénophobe. C'est comme ça que ça marche.

(...) «On est dans un monde en colère», note également Mme Helly. C'est manifeste aux États-Unis, où l'homme blanc, «qui a toujours l'habitude de mener le jeu, n'en est pas revenu de voir un président noir le gouverner». 

Obsession raciale.

La différence est bien ténue entre une multiculturaliste fanatique comme Mme Helly et un groupe raciste comme celui dont je parlais l'autre jour. Les deux sont obsédés par la race. La première trouve que les blancs sont inférieurs, les seconds qu'ils sont supérieurs. Dans les deux cas, on nage en plein délire racial et on vomit des généralisations abusives basées sur la couleur de la peau.

Mme Helly est pleine de marde. Si "l'homme blanc" n'avait pas voulu être gouverné par un Noir, Obama n'aurait jamais remporté ses élections. Sans le vote de millions de blancs, Obama n'aurait jamais remporté une élection, encore moins deux!

(...) Si les inégalités sont moins flagrantes ici et si la classe moyenne s'en tire un peu mieux, il reste qu'au Québec aussi, «les gens ont peur de perdre leurs acquis», dit-elle. Au profit de qui? Au profit de tous ceux qui ne sont pas «de souche» et qui, aux yeux de certains, «polluent cette notion de nation pure».

Vous voyez quand je vous dis qu'un groupe comme la FDQDS joue le jeu des multiculturalistes inclusifs? Vous voyez pourquoi ça me met en tabarnak?

Ça permet à nos adversaires multiculturalistes de dépeindre tous ceux qui ne sont pas d'accord avec eux de sales racistes, de suprémacistes blancs et de xénophobes.

Mme Helly a besoin de diaboliser ses adversaires parce qu'elle est incapable d'avancer des arguments sensés et raisonnables pour défendre son idéologie.

Alors elle est réduite à ça: "Moi gentille, toi méchant. Moi doit avoir droit de parole et pas toi."

D'un côté, les racistes anti-blancs. De l'autre, les racistes pro-blancs.

Aux yeux des premiers, je suis un xénophobe raciste. Aux yeux des seconds, je suis un traître qui nie l'existence de son peuple...

Pas moyen d'avoir une conversation intelligente, comme d'habitude.

À lire également:

Qu'est-ce qu'un multiculturaliste?



2 commentaires:

Gc a dit…

J'avais commencé à écrire presque la même chose de mon côté. Bref, je ne terminerai pas mon texte.
J'endosse chacun de tes mots de la première majuscule au dernier point.

Prof Solitaire a dit…

Merci, mon cher... et désolé de t'avoir coupé l'herbe sous le pied! ;-)