21 mars 2017

DIANA: THE MOURNING AFTER de Christopher Hitchens (1998)

Une sainte, Diana? Loin de là, plutôt une tarte opportuniste et irresponsable qui a bénéficié du culte malsain, obsessif, hystérique, fanatique et quasi-religieux qui est voué aux célébrités:





Aucun commentaire: