14 mars 2017

Le français en recul chez les travailleurs qualifiés

La mort du Québec français continue à s'opérer sous nos yeux.

Extrait de la désastreuse nouvelle:

Le gouvernement du Québec peine à recruter des immigrants qualifiés qui se débrouillent en français. Le nombre de recrues répondant aux deux critères est passé de 79,3 % à 64,5 % en à peine un an.

(...) Ces changements ont en outre un impact notable sur la moyenne totale des immigrants parlant le français puisque, en temps normal, le groupe des travailleurs qualifiés (immigrants économiques) est celui qui tire la moyenne des francophones vers le haut. Cela découle du fait que la langue d’arrivée est plus difficile à contrôler pour les autres groupes d’immigrés comme les réfugiés ou encore les personnes accueillies par le biais de la réunification familiale.

Ainsi, 46,5 % de l’ensemble des immigrants reçus déclaraient connaître le français en 2016 contre 57,3 % l’année précédente.


À lire également:

Le déclin du français

L'inéluctable déclin se poursuit...




Le Génocide culturel des francophones au Canada

La vérité à propos de l'immigration




Aucun commentaire: