19 mars 2017

"Les choses idiotes qu'il faut que vous arrêtiez de dire aux papas"

Dans mon livre, je parle de l'attitude de la société face aux hommes qui passent du temps avec des enfants. Je parle des soupçons auxquels ils sont inévitablement confrontés. Je parle de la sanctification des mères et des enseignantes, ainsi que de la dévalorisation du rôle des pères et des profs masculins.

Cet article d'Ashley Miller est une bouffée d'air frais dans une culture qui méprise les hommes et les pères.

En voici quelques extraits:

Il faut arrêter de dire que les pères sont incapables d'élever leurs enfants.

J'entends des commentaires sans arrêt, et mon mari aussi.

(...) "C'est papa qui fait du baby-sitting aujourd'hui?"

Non, il ne fait pas de baby-sitting. Ce n'est pas un baby-sitter. C'est le père.

(...) Bien sûr, il y a plein de pères qui n'en foutent pas une. Je suis bien placée pour le savoir. Mais il y a aussi plein de mère comme ça.

Les papas exemplaires doivent donc faire partie de notre vocabulaire sur l'éducation des enfants.

Il suffit de regarder les visages souriants des femmes avec des enfants dans les magazines, les films, les publicités et sur internet pour comprendre ce que les médias pensent de la paternité.

(...) Ecoutez les mots que nous utilisons quand nous parlons des parents et vous verrez ce qu'on est censées se dire.

Regardez la pression que subissent les mères vis-à-vis de l'instinct maternel. Celles qui l'ont, celles qui savent y faire.

Même les produits qu'on utilise pour le bain de bébé disent "Recommandé par les mamans".

Et les pères dans tout ça?

(...) Pourquoi les pères qui s'investissent - ceux qui savent aimer, s'occuper, protéger, être fidèles, ceux qui ont l'instinct paternel - ont souvent la réputation d'être de vrais gaffeurs.

Pourquoi un célèbre hashtag Instagram porte le nom #dumbstuffdadsdo ("#trucsdebilesquefontlesperes") mais qu'il n'y a pas d'équivalent pour les mamans. Sans doute parce qu'elles ne font jamais de conneries (HUM!)


À lire également:

Être père au Québec

#endfathersday

Pères dénigrés

L'instinct paternel

Être un homme dans un CPE



Aucun commentaire: