13 avril 2017

L'héritage de Justin Trudeau

Juju est à l'oeuvre et nous avons maintenant un aperçu de l'héritage qu'il nous léguera:

Grand dépensier, le gouvernement Trudeau ne lésine pas sur l’ampleur des déficits budgétaires annuels. Conséquence: la dette fédérale s’accroît à un rythme fou. D’avril 2016 à avril 2022, soit en six ans, la dette va augmenter de 141 milliards de dollars, pour atteindre les 757 milliards $. On parle donc d’une solide hausse de 22,9 %.

Pour leur part, les frais d’intérêt sur la gigantesque dette fédérale grimperont d’ici 2022 de 7,7 milliards $, pour atteindre les 33,3 milliards $.

Fait à noter: le gouvernement Trudeau est extrêmement chanceux de «créer» des déficits annuels alors qu’on est dans un cycle de taux d’intérêt historiquement bas.

Croisons d’ailleurs les doigts pour que les taux n’augmentent pas de façon significative au fil des prochaines années. Un seul 1 % d’augmentation de taux d’intérêt se traduirait en une année par une augmentation du service de la dette de 6 à 7 milliards $, selon que la hausse imprévue survient telle ou telle année!

Pour continuer dans les gros chiffres, sachez que les revenus budgétaires projetés par le ministre Morneau vont augmenter de 60 milliards $ en six ans.

Cela comprend notamment une hausse d’impôt sur le revenu des particuliers de 33,7 milliards $. Pour leur part, les sociétés verseront 8,7 milliards $ en impôt additionnel.

Merci mon Juju!



Aucun commentaire: