26 avril 2017

Pourquoi Le Pen va gagner...

Je ne connais pas grand-chose à la politique française, mais elle m'intéresse. Le 20 mars dernier, j'ai regardé le débat des candidats à la présidence avec beaucoup d'intérêt. Et maintenant, après le premier tour, seuls deux de ces candidats restent en lice.

Que penser de Macron? Le peu que j'en sais ne m'emballe pas trop. Je n'ai pas suivi sa carrière, mais le bonhomme me donne l'impression d'être tout en image et rien en substance. Une espèce de Justin Trudeau français. Il dit tout et son contraire. Ses réponses sont souvent vagues et sonnent le pré-enregistré. N'est-il qu'une coquille vide? Je ne sais pas.

Que penser de Le Pen? Je dois bien avouer que je ne lui ai jamais accordé beaucoup d'attention avant maintenant. Est-elle aussi terrible qu'on le dit ou est-elle victime d'une campagne de diabolisation des médias de gauche? Est-elle une raciste intolérante ou une patriote? Je l'ignore.

J'avoue mon ignorance sans la moindre honte. J'ai horreur des gens qui prétendent tout savoir sur tout, alors je ne joue pas à ce petit jeu-là. Je déteste les imposteurs. Comme c'est le cas pour tous les sujets que je suis trop conscient de ne pas bien maîtriser, je préfère me taire, écouter et observer.

Voici l'un des points de vue les plus intrigants que j'ai entendus récemment.

Le Youtubeur Sargon of Akkad avait anticipé les victoires du Brexit et de Trump. Il a eu raison, contre toute attente. Cette fois-ci, il prédit la victoire de Marine Le Pen.

Voici pourquoi:





16 commentaires:

fylouz a dit…

Tu sais comment me remonter le moral, toi...
Je n'ai plus d'audio sur mon ordi depuis un moment, alors je ne peux faire de commentaires sur Sargon.
Les dernières semaines ont été un cauchemar.
Comme en 2002, on a vu pléthore de candidats. Bilan : 6 d'entre eux n'ont pas fait le minimum requis de 5% pour se voir rembourser leurs frais de campagne. quatre de ceux là ont fait moins de 1% et le cinquième, moins de 2%. J'ai entendu dire que le sixième - Dupont-Aignan - voulait lancer une souscription pour rembourser ses frais. Sarkozy a fait le même coup en 2012 lorsqu'il a été condamné pour avoir dépassé le montant légal du budget de campagne. Les dons étant déductibles, ce sont donc tous les français (payant des impôts) qui ont mis la main à la poche.
Voyons les autres.

fylouz a dit…

- Benoit Hamon, candidat du Parti Socialiste. Sa campagne a été à la fois noyée par les affaires liées à deux autres candidats (j'en parlerais plus loin) et phagocytée par celle de Jean-Luc Mélanchon. C'est la première fois depuis quarante ou cinquante ans qu'un socialiste fait un score aussi médiocre. Ce qui m'a le plus dégoûte, c'est qu'il a été choisi par les membres du parti au cours d'une primaire. Par la suite, de nombreux "éléphants" (des membres influents du parti) dont Manuel Valls, ex-premier ministre de Hollande ont rallié Macron... tout en conservant leur carte du parti. Moi j'appelle ça des traîtres, mais peut-être suis-je un fanatique de gauche.
- Jean-luc Mélanchon : le leader de "La France insoumise" a fait une bonne campagne. C'est un tribun fascinant. Ce que je n'aime pas chez lui, c'est qu'il est pro-frexit, anti Europe et franchement, ses diatribes contre les journalistes me rendent malades. Songe qu'il a accusé sans la moindre preuve deux journalistes d'être des "agents de la CIA" Y'a vraiment quelque-chose qui ne tourne pas rond chez ce type. A l'heure actuelle, il refuse à appeler à voter Macron, ou du moins contre Le Pen. Si elle est élue, il en portera la lourde responsabilité. Je t'avouerais avoir voté pour lui - la mort dans l'âme -. Je me suis décidé la veille du scrutin. J'espérais voir Le Pen éliminée au premier tour.
- François Fillon : candidat du parti "Les Républicains". Il est devenu en quelques jours le symbole des élites corrompues : révélations sur les emplois fictifs de son épouse et de ses enfants, mensonges continuels (la presse découvrait régulièrement qu'il "employait" sa femme depuis plus longtemps qu'il ne le prétendait et lui repoussait la date. On en est arrivé, je crois, comme ça jusqu'à 1982. L'homme qui avait dit lors des primaires de la droite "Imagine t-on le Général de Gaulle mis en examen ?" (visant ainsi Sarkozy), s'est lui-même retrouvé mis en examen. L'homme qui avait dit qu'il se retirerait s'il était mis en examen est revenu sur sa promesse et s'est accroché, évoquant un "cabinet noir" à l'Elysée qui alimenterait la presse de fausses informations et en se raccrochant comme à une bouée de sauvetage à la frange la plus extrémiste de la droite, notamment "la manif pour tous" composée de cathos extrémistes.

fylouz a dit…

Marine Le Pen : Je veux bien croire que vu du Canada, on ne la connaisse pas trop, mais quand même. Mme Le Pen est députée européenne, en tant que telle elle reçoit des émoluments pour payer des assistant(e)s parlementaires. Or, elle a été mise en examen pour avoir employé ces assistants dans le cadre de son parti, ce qui est interdit par les règles du parlement européen. Jusqu'à présent, protégée par son immunité parlementaire (ça déteste l'UE, mais ça s'en sert comme d'un bouclier), elle a refusé de se rendre aux convocations des juges. Il y a aussi l'affaire "Jeanne", le trésorier Wallerand de Saint-Just et le vice-président Jean-François Jalkh - ont été renvoyés en octobre 2016 en correctionnelle, tout comme le FN en tant que personne morale, pour complicité d'escroquerie au préjudice de l'Etat lors des élections législatives de 2012 et recel d'abus de bien sociaux. Ce qu'a fait le FN, c'est imposer pour la quasi-totalité des candidats une seule agence de communication, Riwal, dirigée par l'ami de 25 ans de Marine Le Pen, Frédéric Chatillon. Avec ses "kits de campagne", Riwal a fait des marges extrêmement élevées. Une partie de ces marges est revenu dans les caisses du Front national via différents mécanismes. Autre élément choquant: le micro-parti Jeanne, émanation du FN, a récupéré pour les législatives de 2012 316 000 euros d'intérêts sur les prêts sans risque qu'il faisait aux candidats pour l'achat des kits Riwal et qui étaient remboursés avec de l'argent public. Or, les enquêteurs soupçonnent qu'il s'agisse de faux prêts, antidatés. Au vu des investigations, seuls les candidats ayant fait 5%, et donc éligibles au remboursement public, ont acheté des kits à 16 650 euros [la formule la plus chère]. Les autres ont pris le kit à 9650 euros qui n'a pas été facturé mais transformé en une sorte de don de Jeanne aux candidats. D'ailleurs, l'affaire Jeanne est partie d'un candidat FN dans le Puy-de-Dôme qui s'est étonné de se voir rembourser par l'Etat 17 409 euros alors que sa campagne ne lui avait coûté que 450 euros. A la préfecture, il s'est rendu compte qu'un compte avait été ouvert à son nom et qu'une demande de prêt à Jeanne avait été effectuée à son insu. Il y a encore l'affaire Loustau. Un média de gauche en parle ici :

http://www.huffingtonpost.fr/2017/03/28/axel-loustau-un-proche-de-marine-le-pen-mis-en-cause-pour-un-sa_a_22015966/

Et puis quelques petits cas de négationnisme pour terminer :
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/elections/elu-fn-negationniste-marine-le-pen-veut-virer-la-brebis-galeuse-et-accuse-c8_1889909.html

http://www.liberation.fr/france/2017/04/26/jean-francois-jalkh-remplacant-de-marine-le-pen-accuse-de-negationnisme_1565437

Et pour finir, un exemple du traitement des "journalistes gauchistes (forcément gauchistes) dans une municipalité FN.
http://teleobs.nouvelobs.com/actualites/20170426.OBS8593/la-voix-du-nord-harcele-par-le-fn.html

fylouz a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
fylouz a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
fylouz a dit…

- Emmanuel Macron : Franchement, je n'ai pas grand chose à dire sur ce monsieur. C'est un ancien banquier. Il a été ministre de l'économie de François Hollande, mais jamais membre du parti. Les entrepreneurs l'aiment bien et à droite, plusieurs appellent à voter pour lui. Pour moi, on retombe dans le fantasme de "l'homme providentiel", le bonapartiste avec les dents qui rayent le parquet. Un nouveau Sarkozy, peut-être. De plus, certains de ses propos dans le passé m'ont choqué :
http://www.lesinrocks.com/inrocks.tv/emmanuel-macron-traite-les-ouvriers-de-lusine-gad-dillettres/

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/01/16/tabagisme-et-alcoolisme-dans-le-nord-emmanuel-macron-dit-plutot-vrai_5063517_4355770.html

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2016/05/27/25001-20160527ARTFIG00392-emmanuel-macron-le-meilleur-moyen-de-se-payer-un-costard-c-est-de-travailler.php

Voilà, c'est à peu près tout. Si de nombreuses personnalités appellent à voter Macron au second tour, d'autres (France Insoumise) appellent à s'abstenir, voire (Manif pour tous) à voter Le Pen. Il faut ajouter que le 8 mai sera un jour férié et qu'il y aura un pont de trois jours, ce qui pourrait décourager de nombreux électeurs qui ne se retrouvent dans aucun des candidats.

De toute façon, parfois, je me dis que Le Pen est virtuellement déjà au pouvoir : loi renseignement, état d'urgence, déchéance de nationalité des terroristes, y compris s'ils n'ont pas d'autre nationalité que française (abandonnée), réforme de la légitime défense - tout cela sous Hollande.

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/02/17/interpellation-violente-de-theo-l-la-qualification-de-viol-au-centre-de-l-enquete_5081565_4355770.html

https://reporterre.net/Un-an-apres-la-mort-de-Remi-Fraisse-des-temoignages-contredisent-la-version

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/04/25/le-photographe-interpelle-le-23-avril-a-henin-beaumont-livre-sa-version-des-faits_5117277_4854003.html

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/fn/video-un-journaliste-de-quotidien-agresse-lors-d-un-deplacement-de-marine-le-pen_1875078.html

http://taranis.news/2017/02/le-journaliste-alexis-kraland-harcele-par-la-police/

Dimanche 8 mai, je vote Macron. Comme disais un certain blogueur "Tout sauf Hillary Clinton". Ben moi, ça sera "Tout sauf Marine Le Pen". Je me permet de préciser que je ne compare nullement les deux. Malgré tous les défauts qu'on peut lui imputer, Hillary Clinton est une démocrate, Marine Le Pen c'est le loup de l'histoire du petit chaperon rouge.

https://www.iletaitunehistoire.com/genres/contes-legendes/lire/le-petit-chaperon-rouge-biblidcon_020


https://www.youtube.com/watch?v=OS02jXbzY7E

fylouz a dit…

https://pbs.twimg.com/media/C-V0iJvXgAAMaj9.jpg

https://pbs.twimg.com/media/C-Vv8gwW0AE0R66.jpg

https://pbs.twimg.com/media/C-Vj703XUAArG6y.jpg

https://pbs.twimg.com/media/C-VnTUnXgAAISQT.jpg

https://pbs.twimg.com/media/C-VUfNxU0AAgPv-.jpg

https://pbs.twimg.com/media/C-aM7E5XcAAFssS.jpg

https://pbs.twimg.com/media/C-VUz5pXYAE0_S-.jpg

Prof Solitaire a dit…

Fascinant mon vieux, merci beaucoup!

On en fait un billet?

fylouz a dit…

Si tu veux...

fylouz a dit…

Alors, puisque j'ai pu récupérer le son sur mon ordi, quelques commentaires sur les propos de Sargon.

Il fait référence à des propos tenus par Macron à propos de l'attentat des Champs Elysées. Il omet de préciser la date et les circonstances du commentaire du candidat d'"En marche". L'attaque a eu lieu le 20 avril, en plein débat du premier tour de la présidentielle. Les premières rumeurs circulent peu après 21 h. Macron est le premier à réagir sur le plateau à 22h15. Voici sa citation EXACTE, contrairement à la citation TRONQUÉE de Sargon : « Cette menace, cet impondérable, fait partie du quotidien des prochaines années. Je veux témoigner toute ma solidarité à l’égard de nos forces de police et plus largement nos forces de l’ordre. Et je veux avoir une pensée pour la famille de la victime. »

A titre de comparaison, voici la réaction de Jean-Marie Le Pen aux funérailles de la victime : "Il m'a semblé qu'il y avait dans cette cérémonie une équivoque. On rendait plutôt hommage, qu'au policier, à l'homosexuel. Car la participation de son conjoint, le long discours qu'il a prononcé, en quelque sorte, institutionnalisait le mariage homosexuel, l'exaltait en quelque sorte d'une façon publique. Et cela m'a un peu choqué. Je pense que ces particularités familiales doivent être tenues à l'écart de ce genre de cérémonies qui gagneraient elles-mêmes à plus de discrétion je crois". Egalement, les propos de Catherine Blein, élue FN : "Toutes les occasions sont bonnes de faire entrer l'homosexualité dans nos vies".

Les propos de Macron ne reviennent pas à dire "Faites avec. Habituez-vous à cette situation", mais plutôt à avertir les Français que le combat s'annonce long et difficile. L'interprétation de Sargon reviendrait à comparer la célèbre déclaration de Churchill, le 13 mai 1940 : " Je n'ai rien d'autre à offrir que du sang, de la peine, des larmes et de la sueur " à un aveu d'échec. C'est positivement ridicule et abject.

fylouz a dit…

Il montre ensuite des images très violentes de l'attaque d'un véhicule de police en parlant de ce que "ces communautés ont apporté".

Mes commentaires : ce type est un con et un ignorant ou un parfait hypocrite. Ces images ont été filmées en mai 2016 lors d'une manifestation qui a dégénéré à cause de la présence de membres des "antifas". Ecoutez la vidéo, les agresseurs s'expriment en parfait français, sans accent, et le policier qui sort du véhicule est NOIR.

La vidéo suivante, je pense, montre une émeute de réfugiés survenue le 20 juin 2016. Il ne s'agit pas d'étrangers attaquant les forces de polices, pauvre cave, mais de réfugiés se battant entre eux ! "A l’origine de la bagarre, dans laquelle plusieurs hommes ont été blessés, se trouve une suspicion d’agression sexuelle, sur une femme de l’une des communautés, mentionne Le Parisien."

Il mentionne ensuite "des terroristes venus de Belgique". Comme tous les démagogues, il passe d'un sujet à l'autre, peu importe l'absence de rapport. Parce qu'il n'y a en effet aucun rapport entre ceux-ci et les deux événements cités plus haut. Il s'agit des attentats de Paris de novembre 2015. Parmi les auteurs, on compte cinq Français, un Franco-Algérien, un Irakien, deux Belgo-Marocains et un homme à la nationalité incertaine (Wikipedia). Les deux-tiers au moins des terroristes étaient Français. Quand aux propositions de Marine Le Pen, j'ai déjà expliqué qu'elles étaient aussi débiles qu'impraticables et qu'elle s'est toujours opposée en tant que parlementaire FN à Bruxelles à toute mesure de renforcement de la sécurité dans l'UE.

Sargon ignore aussi complètement les mesures prises par le gouvernement socialistes depuis : http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/05/12/la-france-se-dote-de-la-loi-antiterroriste-la-plus-severe-d-europe_4918160_1653578.html

fylouz a dit…

Après il cite l'appel à la responsabilité et la solidarité de Macron, comme si c'était là quelque chose d'irresponsable et cite l'Europhobie de Le Pen comme si c'était AUTOMATIQUEMENT quelque chose de positif ! Comme dirait l'autre "Your argument is invalid". Alors il évoque le Brexit : "And we know how that went". Do we ? https://www.theguardian.com/politics/2017/mar/24/brexit-vote-experts-data-bank-of-england

Il laisse ensuite entendre qu'une majorité - surtout parmi les couches inférieures de la population - sont eurosceptiques. Ça n'est pas faux, mais cela s'explique aussi par l'incompétence et la lâcheté de notre classe politique depuis trente ans. C'est toujours la même rengaine : si quelque chose va mal en France, les politiques ont une réponse toute trouvée : "C'est pas nous, c'est l'Europe". Ça irait peut-être mieux, messieurs-dames, si vous vous intéressiez un peu plus à la construction européenne, comme par exemple les Allemands qui s'y impliquent avec un sérieux tout germanique ! De plus, Macron a des propositions pour l'Europe :

- « renforcer la souveraineté européenne » (dans les domaines de la sécurité, de l’économie, du développement durable et du numérique selon son programme) et propose une forme de protectionnisme européen (avec le « Buy European Act »).

- création d'un budget de la zone euro piloté par un ministre de l'économie et des financiers de la zone euro.

- maintien des accords de Schengen tout en renforçant les frontières européennes avec 5.000 garde-frontières.

- lancement à l’automne 2017 de « conventions démocratiques » dans chaque Etat membres afin d’établir une feuille de route pour Bruxelles. Il propose également qu’un Etat membre qui refuse un projet ne puisse « pas bloquer les autres ».

- mesures anti-dumping dans l’UE ainsi qu’une harmonisation fiscale et sociale.

En comparaison, les mesures prônées par Marine Le Pen sont des plus floues. Elle est même revenue sur ses promesses de sortie de l'Euro et conditionne maintenant un "Frexit" à la tenue d'un référendum.

fylouz a dit…

Sargon se lance ensuite dans une diatribe anti-UE qui démontre surtout sa méconnaissance du sujet : https://www.taurillon.org/L-Europe-au-quotidien-des-avantages-trop-souvent-meconnus
"Bref : Vous vivez l’Europe au jour le jour sans vous en rendre compte. Pourtant, n’oubliez pas la chance que vous avez d’être Européen.

- Vous pouvez circuler librement : pour faire du tourisme ou pour étudier.

- Vous vivez dans un environnement sain : sur le continent le moins pollué et le plus sûr.

- Vous pouvez vous enrichir au contact d’autres cultures."

Sargon martèle ensuite : "They will pay ! They will pay ! They will pay for that !"

Ah tu crois ça, mon Sargon ? https://www.challenges.fr/election-presidentielle-2017/front-national-la-facture-delirante-du-programme-economique-de-marine-le-pen_453582

117 milliards d'euros. 117 MILLIARDS ! Ben viens t'en alors ! Prend la nationalité française et sors ton porte-feuille, on t'attend, toi et tes conseils !

fylouz a dit…

"L'UE est une société élitiste qui n'a rien fait pour les peuples d'Europe" dixit Sargon.

"La deuxième décennie du xxie siècle s'ouvre sur une triple crise au sein de l'espace communautaire : une crise économique, une crise politique, une crise institutionnelle. Celle-ci prend sa source dans la crise économique mondiale et la crise des dettes souveraines qui affectent particulièrement les États européens, conduisant les plus fragiles à des réductions budgétaires très importantes. Au niveau européen, cette période de grande instabilité conduit les 28 à revoir leurs capacités de réaction et à chercher des solutions communes, quitte à confier une partie de leurs compétences exclusives aux profits de Bruxelles. Le pacte budgétaire européen, officiellement appelé « traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance » (TSCG), est un mécanisme sur lequel se sont accordés 25 des 28 États membres de l'Union européenne sur la convergence de leur politiques économiques et monétaires, notamment la zone euro. Le texte du traité, signé le 2 mars 2012 par les chefs d'État et de gouvernement, est entré en vigueur le 1er janvier 2013.

Parallèlement, un système de coordination des politiques budgétaires appelé semestre européen a été mis en place. Avec pour base juridique, le six-pack, un ensemble législatif le rendant contraignant pour l'ensemble des États membres, le semestre européen a pour objectif principal de tendre vers une Union économique et monétaire (UEM) plus approfondie et plus intégrée, capable de mieux résister aux chocs économiques internationaux, développer une économie prospère à long terme (objectifs repris dans la stratégie Europe 2020) et maîtriser aux mieux les finances publiques de l'ensemble des États membres. Le six-pack prévoit entre autres un système de décisions et de sanctions financières graduelles applicables par les instances européennes aux États membres.

Le 12 octobre 2012, le prix Nobel de la paix est attribué à l'Union européenne pour « sa contribution à la promotion de la paix, la réconciliation, la démocratie et les droits de l'Homme en Europe », éléments qui sont ancrés dans les principes même de la construction européenne.

En dépit de cette crise (du Brexit), l'Union européenne reste un pôle attractif pour ses voisins. Certains États, comme l'Islande, envisagent de relancer son processus d'adhésion à l'Union européenne, tandis que d'autres entités politiques – dont l'Écosse et la Catalogne – souhaitent rester dans 'Union européenne tout en accédant à l'indépendance. (Source Wikipedia)

Personnellement, et en conclusion, si je devais me baser sur l'analyse tordu de Sargon, c'est clair, Macron gagnera.

Prof Solitaire a dit…

Solide, mon vieux Fylouz... très solide. Merci!

On en fait un billet?

fylouz a dit…

Va zy mon homme ! J'men vas bouffer du Sargon.