27 avril 2017

Un peu de politique française...

Comme j'ai bien humblement avoué ma grande ignorance dans ce billet, ce cher Fylouz a gentiment accepté de partager avec nous ses impressions à propos des principaux candidats à l'élection présidentielle française.


Les dernières semaines ont été un cauchemar.

Comme en 2002, on a vu pléthore de candidats. Bilan : 6 d'entre eux n'ont pas fait le minimum requis de 5% pour se voir rembourser leurs frais de campagne. quatre de ceux là ont fait moins de 1% et le cinquième, moins de 2%. J'ai entendu dire que le sixième - Dupont-Aignan - voulait lancer une souscription pour rembourser ses frais. Sarkozy a fait le même coup en 2012 lorsqu'il a été condamné pour avoir dépassé le montant légal du budget de campagne. Les dons étant déductibles, ce sont donc tous les français (payant des impôts) qui ont mis la main à la poche.

Voyons les autres.

Benoit Hamon, candidat du Parti Socialiste. Sa campagne a été à la fois noyée par les affaires liées à deux autres candidats (j'en parlerais plus loin) et phagocytée par celle de Jean-Luc Mélanchon. C'est la première fois depuis quarante ou cinquante ans qu'un socialiste fait un score aussi médiocre. Ce qui m'a le plus dégoûte, c'est qu'il a été choisi par les membres du parti au cours d'une primaire. Par la suite, de nombreux "éléphants" (des membres influents du parti) dont Manuel Valls, ex-premier ministre de Hollande ont rallié Macron... tout en conservant leur carte du parti. Moi j'appelle ça des traîtres, mais peut-être suis-je un fanatique de gauche.



Jean-luc Mélanchon : le leader de "La France insoumise" a fait une bonne campagne. C'est un tribun fascinant. Ce que je n'aime pas chez lui, c'est qu'il est pro-frexit, anti Europe et franchement, ses diatribes contre les journalistes me rendent malades. Songe qu'il a accusé sans la moindre preuve deux journalistes d'être des "agents de la CIA" Y'a vraiment quelque-chose qui ne tourne pas rond chez ce type. A l'heure actuelle, il refuse à appeler à voter Macron, ou du moins contre Le Pen. Si elle est élue, il en portera la lourde responsabilité. Je t'avouerais avoir voté pour lui - la mort dans l'âme -. Je me suis décidé la veille du scrutin. J'espérais voir Le Pen éliminée au premier tour.


François Fillon : candidat du parti "Les Républicains". Il est devenu en quelques jours le symbole des élites corrompues : révélations sur les emplois fictifs de son épouse et de ses enfants, mensonges continuels (la presse découvrait régulièrement qu'il "employait" sa femme depuis plus longtemps qu'il ne le prétendait et lui repoussait la date. On en est arrivé, je crois, comme ça jusqu'à 1982. L'homme qui avait dit lors des primaires de la droite "Imagine t-on le Général de Gaulle mis en examen ?" (visant ainsi Sarkozy), s'est lui-même retrouvé mis en examen. L'homme qui avait dit qu'il se retirerait s'il était mis en examen est revenu sur sa promesse et s'est accroché, évoquant un "cabinet noir" à l'Elysée qui alimenterait la presse de fausses informations et en se raccrochant comme à une bouée de sauvetage à la frange la plus extrémiste de la droite, notamment "la manif pour tous" composée de cathos extrémistes.

Marine Le Pen : Je veux bien croire que vu du Canada, on ne la connaisse pas trop, mais quand même. Mme Le Pen est députée européenne, en tant que telle elle reçoit des émoluments pour payer des assistant(e)s parlementaires. Or, elle a été mise en examen pour avoir employé ces assistants dans le cadre de son parti, ce qui est interdit par les règles du parlement européen. Jusqu'à présent, protégée par son immunité parlementaire (ça déteste l'UE, mais ça s'en sert comme d'un bouclier), elle a refusé de se rendre aux convocations des juges.

Il y a aussi l'affaire "Jeanne", le trésorier Wallerand de Saint-Just et le vice-président Jean-François Jalkh - ont été renvoyés en octobre 2016 en correctionnelle, tout comme le FN en tant que personne morale, pour complicité d'escroquerie au préjudice de l'Etat lors des élections législatives de 2012 et recel d'abus de bien sociaux. Ce qu'a fait le FN, c'est imposer pour la quasi-totalité des candidats une seule agence de communication, Riwal, dirigée par l'ami de 25 ans de Marine Le Pen, Frédéric Chatillon. Avec ses "kits de campagne", Riwal a fait des marges extrêmement élevées. Une partie de ces marges est revenu dans les caisses du Front national via différents mécanismes.

Autre élément choquant: le micro-parti Jeanne, émanation du FN, a récupéré pour les législatives de 2012 316 000 euros d'intérêts sur les prêts sans risque qu'il faisait aux candidats pour l'achat des kits Riwal et qui étaient remboursés avec de l'argent public. Or, les enquêteurs soupçonnent qu'il s'agisse de faux prêts, antidatés. Au vu des investigations, seuls les candidats ayant fait 5%, et donc éligibles au remboursement public, ont acheté des kits à 16 650 euros [la formule la plus chère]. Les autres ont pris le kit à 9650 euros qui n'a pas été facturé mais transformé en une sorte de don de Jeanne aux candidats. D'ailleurs, l'affaire Jeanne est partie d'un candidat FN dans le Puy-de-Dôme qui s'est étonné de se voir rembourser par l'Etat 17 409 euros alors que sa campagne ne lui avait coûté que 450 euros. A la préfecture, il s'est rendu compte qu'un compte avait été ouvert à son nom et qu'une demande de prêt à Jeanne avait été effectuée à son insu. Il y a encore l'affaire Loustau. Un média de gauche en parle ici :

Axel Loustau, un proche de Marine Le Pen mis en cause pour un salut nazi traite David Pujadas "d'ordure"

Et puis quelques petits cas de négationnisme pour terminer :

Prompte à virer un élu négationniste, Le Pen se dédouane en ciblant (à tort) C8

Jean-François Jalkh, remplaçant de Marine Le Pen, accusé de négationnisme

Et pour finir, un exemple du traitement des "journalistes gauchistes (forcément gauchistes) dans une municipalité FN:

"La Voix du Nord" harcelé par le FN : "La situation est devenue sidérante"

Emmanuel Macron : Franchement, je n'ai pas grand chose à dire sur ce monsieur. C'est un ancien banquier. Il a été ministre de l'économie de François Hollande, mais jamais membre du parti. Les entrepreneurs l'aiment bien et à droite, plusieurs appellent à voter pour lui. Pour moi, on retombe dans le fantasme de "l'homme providentiel", le bonapartiste avec les dents qui rayent le parquet. Un nouveau Sarkozy, peut-être. De plus, certains de ses propos dans le passé m'ont choqué :

Emmanuel Macron traite les ouvriers de l’usine Gad d'”illettrés”

«Tabagisme» et «alcoolisme» dans le Nord : Emmanuel Macron dit plutôt vrai

Emmanuel Macron: «Le meilleur moyen de se payer un costard, c'est de travailler»

Voilà, c'est à peu près tout. Si de nombreuses personnalités appellent à voter Macron au second tour, d'autres (France Insoumise) appellent à s'abstenir, voire (Manif pour tous) à voter Le Pen. Il faut ajouter que le 8 mai sera un jour férié et qu'il y aura un pont de trois jours, ce qui pourrait décourager de nombreux électeurs qui ne se retrouvent dans aucun des candidats.

De toute façon, parfois, je me dis que Le Pen est virtuellement déjà au pouvoir : loi renseignement, état d'urgence, déchéance de nationalité des terroristes, y compris s'ils n'ont pas d'autre nationalité que française (abandonnée), réforme de la légitime défense - tout cela sous Hollande.

Affaire d’Aulnay : la qualification de « viol » au centre de l’enquête

Un an après la mort de Rémi Fraisse, des témoignages contredisent la version officielle

Le photographe interpellé dimanche à Hénin-Beaumont a livré sa version des faits

Un journaliste de Quotidien agressé lors d'un déplacement de Marine Le Pen

LE REPORTER ALEXIS KRALAND HARCELÉ PAR LA POLICE

Dimanche 8 mai, je vote Macron. Comme disais un certain blogueur "Tout sauf Hillary Clinton". Ben moi, ça sera "Tout sauf Marine Le Pen". Je me permet de préciser que je ne compare nullement les deux. Malgré tous les défauts qu'on peut lui imputer, Hillary Clinton est une démocrate, Marine Le Pen c'est le loup de l'histoire du petit chaperon rouge.

Le Petit Chaperon rouge





14 commentaires:

Anonyme a dit…

Point de vue assez partisan! Jo Livingston

Prof Solitaire a dit…

N'est-ce pas la nature même d'un point de vue?

Anonyme a dit…

Pour moi, les Français ont le choix entre la politique désastreuse des dernières années (Macron semble un jovialiste qui a bien des amis influents des sphères du pouvoir) ou un nouveau joueur qui viendra secouer le prunier européen(FN). Avec la climat de marasme qui prévaut là-bas, si j'étais à leur place, je voterai pour un secouage en règle du prunier! Mais bon, je n'ai pas l'esprit très fédéraliste. Jo

Prof Solitaire a dit…

Et qui aurait été mieux placé pour secouer le prunier? Mélanchon ou Le Pen?

fylouz a dit…

Oh, monsieur anonyme, j'oubliais que Le Pen est anti-IVG et anti mariage gays/lesbiennes. Elle souhaite supprimer le droit du sol pour ne permettre la transmission de la nationalité française que par le droit du sang, supprimer également l’aide médicale d’Etat aux étrangers en situation irrégulière, appliquer la déchéance de nationalité et réduire au maximum le droit d’asile, proposer un référendum sur le rétablissement de la peine de mort, un délai de deux ans imposé aux travailleurs étrangers qui cotisent à l’assurance maladie avant de profiter du remboursement des soins, et la fin de la gratuité de l'enseignement pour les enfants d'étrangers, une taxe additionnelle sur l'embauche des salariés étrangers, la revalorisation du minimum vieillesse avec conditions de nationalité ou de résidence, quitter le commandement intégré de l'Otan.

Exemple de tactique de campagne LePenienne : http://www.lemonde.fr/big-browser/article/2017/04/28/dans-l-entre-deux-tours-les-deplacements-savamment-mis-en-scene-de-marine-le-pen_5119607_4832693.html

Autre exemple de tactique de campagne de Mme LP : http://www.arretsurimages.net/breves/2017-04-27/Macron-mains-sales-l-intox-s-inspirait-du-Gorafi-Le-Monde-id20591

Editorial d'un média trotskyste : http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/04/28/les-liaisons-dangereuses-de-marine-le-pen_5119270_3232.html

Extrait : "Par un extraordinaire tour de passe-passe, une sorte d’obscénité morale, les nouveaux dirigeants du FN osent se revendiquer du gaullisme. La vérité est que ceux qui ont fondé ce parti ont toujours été contre tout ce que de Gaulle a représenté : le refus du régime de Vichy (durant la deuxième guerre mondiale) ; les institutions de la Ve République ; l’entrée à l’Europe communautaire ; l’indépendance de l’Algérie, notamment. Mme Le Pen a, ­hélas, très largement réussi son opération de banalisation. De très nombreux électeurs ignorent tout de la vraie nature du FN – et du danger qu’il représente pour la France."

Un dernier mot sur M. Mélanchon : je me suis trompé, il s'avère qu'il n'est pas anti UE mais anti-libérélisme.

Je me permet d'ajouter que, d'après vos propos, vous confondez fédéralisme canadien et fédéralisme européen. Le fédéralisme canadien est un système fondé par des vainqueurs (anglos) contre des vaincus (francos), le fédéralisme européen est une avancée extraordinaire sur un continent qui s'est entre-déchiré depuis des siècles, avec mention spéciale pour les boucheries immondes des deux guerres mondiales (dont je compte parler dans de prochains billets).

fylouz a dit…

Et un dernier pour la route : http://www.huffingtonpost.fr/2017/04/28/jean-marie-le-pen-choque-par-lhommage-national-a-xavier-jugel_a_22059702/

Je rappelle que papa soutient fifille. Chassez le national, vous vous le prenez dans le front.

Guillaume a dit…

Je trouve toujours ça ironique quand on essaie de normaliser et de banaliser Marine Le Pen et ce qu'elle représente. Elle est la fille d'un homme d'extrême-droite antisémite et négationniste, elle a hérité du parti d'extrême-droite de son père et elle serait maintenant en odeur de sainteté parce qu'elle est moins ouvertement vulgaire?

Et ça me décourage beaucoup, ces étudiants qui font cette stupide fausse équivalence, "ni raciste, ni banquier". Macron a ses défauts, mais ils sont sans commune mesure avec ceux du FN!

fylouz a dit…

Bande de bolcheviques sans dieu, va : http://www.lepoint.fr/politique/liberte-de-la-presse-une-trentaine-de-redactions-accusent-le-fn-27-04-2017-2123268_20.php

http://www.programme-tv.net/news/tv/115338-une-trentaine-de-redactions-signent-une-petition-contre-le-fn-accuse-d-entrave-a-la-liberte-d-informer/

Jonathan Livingston a dit…

Au lieu de démoniser le FN, on pourrait se demander pourquoi 39%, maintenant, de la population française est prête à lui donner son vote.

Quand je vois les identités étrangères manifester contre la surreprésentation de l'identité québécoise dans le 350e de Montréal, je me dis que Montréal n'est plus un terre de mes ancêtres, mais un lieu qu'on a laissé coloniser par les diasporas de tous poils. Je suis allé récemment chez un de mes fils qui habite là dans un logement multiethnique à côté du jardin botanique. Tu stationnes sur le bord de la rue et tu vois des visibles te regarder comme un intrus... Même sentiment que lorsque j'étais étudiant dans Côte-des-Neiges il y a 30 ans maintenant où un type s'est fait émasculé à 100 mètres de chez nous un dimanche pour des motifs religieux. Essaye de négocier de la bonne entente dans un bloc appartement multietchnique à Montréal, je plains mes gars... Il n'y a pas de communautés là, autres que des ghettos. C'est un peu comme être mis à la porte de son pays petit à petit, sans pourvoir rien y faire, pris dans une mécanique infernale. Il y a 350 ans, une poignée de Français arrivaient ici. Chu désolé pour les nouveaux venus, mais pas un de leurs ancêtres n'a défriché ce pays. Personne n'est arrivé ici avec des programmes sociaux et des chèques pour les accueillir. Que fête-t-on: l'apothéose de l'envahissement moderne des étrangers depuis les 50 dernières années ou encore un peu les 300 qui ont précédé?

Je suis bien désolé pour ces musulmans de Québec, mais vous n'avez pas remarqué que ces gens vont enterrer les leurs dans leurs pays natals et après ils viendrait revendiquer qu'ils sont du pays?

En France, c'est pareil, des diasporas qui vont travailler là pour nourrir les leurs dans des pays étrangers.

Un moment donné la tolérance angélique et la générosité sans limite a un boutte...

Ici aussi, un jour il y aura un FN, avec des gens qui vont aller loin dans les délires de complots qui le soutiendront au milieu d'un paquets d'autres qui seront simplement écœurés qu'on ait nié leur sentiment d'intense envahissement de leur culture qu'on se sera efforcé de nier collectivement dans les médias pour ne pas exacerber les xénophobies!

On a oublié un jour que la culture commune est ce qui permet de se sentir appartenir à un groupe. A forcer de diluer les repères au nom de la beauté de la mixité, tranquillement on ne se reconnait plus comme une collectivité.

Tout cela pour nourrir quoi au fond? La machine économique qui s'arrange très bien du chacun pour soi. La gauche ne voit pas ça...

J'ai pourtant pas mal voyagé, j'aime bien en apprendre sur le monde et cette fascinante diversité de l'humanité, j'ai eu des amis venant de partout dans mon parcours, mais j'espère encore qu'on pourra rentrer chez nous dans 100 ans.

Jonathan Livingston a dit…

ET je suis marié à une immigrante, bon c'est une Française et Canadienne maintenant!

fylouz a dit…

"Au lieu de démoniser le FN, on pourrait se demander pourquoi 39%, maintenant, de la population française est prête à lui donner son vote."

Cher Jonathan, pour commencer, je ne démonise pas le FN, de fait, bien peu le font. Ou alors parlez vous des journalistes qui s'efforcent de démonter quotidiennement les mensonges proférées de manière constante et déterminée par Marine Le Pen et ses affidés. Ah pardon, ce sont des "journalistes de gauche" sans doute, donc, forcément leurs articles ne valent rien.

Dans mon article je cite des FAITS qui sont AVERES, avec parfois à l'appui des vidéos, des enregistrements. Alors quoi ? Il faut rester la tête dans le sable ?

Et pour votre information, savez-vous dans quels milieux le FN s'étend depuis des années ? Les banlieues où on brûle des voitures ? Les "zones de non-droit" ? Les quartiers multi-ethniques ? Non, rien de tout cela. Le FN s'étend dans les campagnes, dans des villages dont les habitants n'ont jamais vu un immigrant de leur vie. Des lieux qui voient disparaître l'épicerie, le bureau de poste, la gare de chemins de fer, qui se voient privés d'Internet.

Parfois, ça ne tient même pas à ça, mais à des préjugés débiles. Je me souviens encore d'un paysan qui racontait à la TV que Sarkozy, "c'était pas français comme nom". Et on parle de l'homme du "karcher", là.

Pourquoi vote t-on FN ? Parce que les grands partis ont échoué. Sarkozy s'est fait élire en 2007 en phagocytant le vote FN. A l'époque, on pensait qu'il était mort, liquidé, à terre. Or Sarkozy, avec toutes ses rodomontades et ses discours à la limite du racisme a échoué. Pire, il a envoyé dès le départ des signaux des plus décourageant : soirée de victoire au Fouquet's, suivi de vacances sur le yacht du milliardaire Bolloré, dépenses inutiles, gaspillages en tout genre et nombre de ses ministres se sont fait prendre la main dans la boite de biscuits. Voyez depuis les multiples scandales liés à M. François "propre" Fillion. Et je n'ai même pas évoqué tous ceux-ci dans mon article.

http://www.20minutes.fr/politique/2037695-20170326-costumes-montres-vacances-jolis-cadeaux-recus-francois-fillon

Quand à la gauche, Hollande a lamentablement échoué, de façon spectaculaire, et ce, dès le départ. Voir l'affaire Arcelor-Mittal dans laquelle le gouvernement a pesé de tout son poids... pour rien ! M. Mittal n'en avait tout simplement rien à foutre du gouvernement français !

A côté, le FN tente de se faire passé pour un parti "mains propres, tête haute", mais les faits sont têtus. Hier, le président par intérim du FN, François Jalkh, a démissionné après la révélation de propos négationnistes.

Et en parlant de démissions : https://www.franceinter.fr/emissions/le-zoom-de-la-redaction/le-zoom-de-la-redaction-02-janvier-2017

Mais bon, bien entendu, tout cela n'est que "procès d’intention, règlements de compte, acharnement médiatique."

Un dernier point, je disais plus haut que le FN faisait ses meilleurs scores dans les campagnes.

"Ces communes où le Front national s'impose, ce sont beaucoup de communes rurales. C'est intéressant, on voit que plus la taille des communes est petite, plus le score de Marine Le Pen est important", explique Guillaume Daret.

"Emmanuel Macron, c'est l'inverse. Il a reçu les suffrages en grande majorité des centres-villes aisés, des grandes villes. Il a fait plus de 27% dans les villes de plus de 200 000 habitants. À Paris, il a recueilli 34,83% des suffrages, c'est dix points de plus que le score national", conclut le journaliste."

http://www.francetvinfo.fr/elections/municipales/resultats-du-fn/presidentielle-le-clivage-entre-les-electeurs-des-villes-et-des-campagnes_2161818.html

Guillaume a dit…

Que reste-t-il du FN à diaboliser?

Alex a dit…

http://www.journaldemontreal.com/2017/05/01/bilan-de-la-premiere-semaine-de-lentre-deux-tours-macron-le-pen

Analyse très intéressante de la part de Mr. Bock-Côté

fylouz a dit…

Courage les gars, tous avec Marine :

http://www.huffingtonpost.fr/kokopello/infiltre-en-bd-dans-les-equipes-presidentielles-de-nombreux-mil_a_22065318/?utm_hp_ref=fr-homepage