29 avril 2017

Zach et la reine

"Je serai toujours cajun de Louisiane, mais j’aime le Québec. Et il y avait des raisons qui étaient d’un intérêt pas tout à fait personnel, mais plutôt financier de le faire, mais pour devenir Québécois, il fallait devenir Canadien. J’ai eu beaucoup de difficultés à faire le pas vers la citoyenneté canadienne, qui m’aurait permis de devenir Québécois, parce qu’il faut prêter serment d’allégeance à la reine d’Angleterre, qui posait pour moi un problème de conscience."

-Zachary Richard

Trouvé ici.


2 commentaires:

Sébastien a dit…

Je me questionne. Si il avait demandé de ne pas prêter serment à la reine pour obtenir sa citoyenneté, est-ce que nos chers élus multi-culturaliste aurait eu le même réflexe de défense de sa liberté de croyance?
Je pose la question, mais dans le fonds je connais trop la réponse

Ceci dit, le site d'Immigration Canada précise bien que c'est obligatoire.
"Si un candidat refuse de prêter serment
Lorsqu'un candidat informe les agents d'IRCC, avant la cérémonie, qu'il ne prêtera pas le serment de citoyenneté ou ne signera pas le formulaire Serment ou affirmation solennelle de citoyenneté (p. ex. pour des raisons religieuses ou qui ne souhaitent pas prêter serment d'allégeance à Sa Majesté la Reine Elizabeth Deux) ou lorsqu’il existe un doute, après la cérémonie, qu’un candidat a prêté serment, les exigences suivantes s’appliquent :

L'agent de la citoyenneté doit rappeler au candidat qu'en vertu de la Loi sur la citoyenneté, la prestation du serment est une exigence obligatoire pour l'obtention de la citoyenneté canadienne.
Si le candidat décide de poursuivre le processus, les représentants d'IRCC devraient s'assurer que ce candidat prête bel et bien serment.
Si le candidat ne prête pas le serment de citoyenneté, l'agent ne peut pas lui remettre le formulaire Serment ou affirmation solennelle de citoyenneté à signer, et le candidat ne peut pas recevoir le certificat de citoyenneté et devenir citoyen canadien.
Le candidat peut décider de retirer sa demande de citoyenneté canadienne. Si tel est le cas, il ne deviendra pas citoyen canadien et le bureau local suivra la procédure de fermeture du dossier."
http://www.cic.gc.ca/francais/ressources/outils/cit/ceremonie/serment.asp

Prof Solitaire a dit…

Ma femme a dû traversé ce processus... elle a croisé les doigts dans son dos lorsqu'elle a prêté serment! ;-)