1 juillet 2017

"150 YEARS OF BEING NICE!"

J'espère que vous ne venez pas de manger parce que vous risquez de projeter les restes à demi-digérés de votre repas en voyant ceci.

Ce vidéo de propagande a été créé par la compagnie Roots pour célébrer le 150e anniversaire de la fédération canadienne. Et pour affirmer que ce qui caractérise de Canada, c'est qu'il est "nice".

C'est à la fois pathétique et nauséabond:



Tentons de décortiquer un peu cette cochonnerie.

"Here's to a 150 years of being NICE."

Si cette phrase puérile provenait d'un enfant de 7 ans, on pourrait comprendre. Mais comme ce n'est pas le cas, alors ceci est une affirmation tout simplement outrancière.

Voler les terres des Métis du Manitoba, massacrer leurs défenseurs et pendre Louis Riel, c'était "nice", ça? Le Common School Act de 1871 au Nouveau-Brunswick qui enlève aux minorités françaises leurs droits à l'école en français, c'est "nice" ça? la Loi des Indiens de 1876 qui parque les Amérindiens dans des réserves dont ils deviennent les prisonniers, c'est "nice" ça? Le Public School Act de 1877 qui interdit l'enseignement du français à l'Île-du-Prince-Édouard, c'est "nice" ça? En 1890, l'abolition des écoles françaises manitobaines ainsi que le droit d'usage du français au parlement et devant les tribunaux de la province, c'est "nice" ça? La pauvreté crasse qui sévit qu Québec et qui pousse près d'un million de nos compatriotes à s'exiler aux États-Unis, affaiblissant ainsi le peuple québécois de façon dramatique, c'est "nice" ça? La participation du Canada dans la guerre des Boers qui était une agression britannique injustifiée pour s'approprier des richesse naturelles, c'est "nice" ça? En 1904, le rejet de la motion d'Henri Bourassa en faveur de l'utilisation du bilinguisme dans les institutions fédérales, c'est "nice" ça? L'imposition de la conscription pendant les deux guerres mondiales, contre l'opinion publique québécoise et malgré les promesses du gouvernement, c'est "nice" ça? L'armée canadienne qui nettoie les rues de Québec dans le sang en 1918, c'est "nice" ça? Le Klu Klux Klan s'en prend aux Canadiens français, c'est "nice" ça? Le vol du Labrador au Québec en 1927, c'est "nice" ça? Les pensionnats autochtones, c'est "nice" ça? Les crimes commis par la RCMP contre les souverainistes québécois, c'est "nice" ça? Le lundi de la matraque en 1968, c'est "nice" ça? L'emprisonnement injustifié et la torture psychologique de citoyens innocents pendant la Crise d'octobre, c'est "nice" ça? Les manoeuvres frauduleuses du gouvernement fédéral pour voler les deux référendums sur la souveraineté au Québec, c'est "nice" ça? La nuit des longs couteaux et la signature de la constitution dans le dos du Québec, c'est "nice" ça? Le scandale des commandites, c'est "nice" ça?

Give me a fucking break...

Mais revenons à ce vidéo ridicule. À 0:10, le vidéo affirme que le Canada est "REAL nice" et au même moment, on voit deux hommes s'embrasser après ce qu'on devine être leur mariage. La cause est juste, mais contrairement à ce que semble affirmer ce vidéo de propagande, le Canada n'a pas été le chef de file à cet égard. Les Pays-Bas, la Belgique, l'Espagne et LE QUÉBEC l'ont légalisé avant lui, tout comme plusieurs localités américaines (San Francisco en Californie, Sandoval County au Nouveau-Mexique, New Paltz dans l'état de New York, Multnomah County dans l'Oregon, Asbury Park au New Jersey et le Massachusetts).

À 0:13, on nous dit que le Canada a le "kind of nice that takes guts." Et ils ont le culot de nous montrer des images de la mission des Casques bleus au Rwanda dirigée par Roméo Dallaire! Cette mission est sans doute le pire choix imaginable! En effet, les Casques bleus sont restés là, les bras croisés, sans intervenir, pendant que 800 000 Rwandais se faisaient charcuter à coups de machette dans tout le pays! Et ils choisissent cette mission-là pour nous démontrer que le Canada possède le genre de gentillesse qui exige du "guts"? J'imagine que ça prend du "guts" pour rester impassible en regardant des hommes, des femmes et des enfants se faire débiter comme des steaks dans les rues! Calvaire...

À 0:16, on affirme que le Canada possède le "courageous nice". Ce pays est tellement merveilleux qu'on doit inventer de nouvelles qualités pour lui! Apparemment, il y a deux sortes de "nice": il y a le "nice" courageux et il y a le "nice" peureux. Le Canada appartient à la première catégorie. La preuve? Willie O'Ree, pardi! Le premier joueur noir de la LNH! Sauf que le vidéo oublie de mentionner que O'Ree a connu ses débuts comme professionnel avec les As de Québec en 1956. Et qu'il a ensuite joué pour les Bruins, une équipe américaine. Oups.

À 0:32, le vidéo déclare que "nice means screaming when you have no voice" pendant qu'on nous montre une photo de femmes qui tiennent des bougies devant l'école Polytechnique. Je vous avoue que celle-là me déroute complètement. Qu'est-ce que ce massacre épouvantable vient foutre dans un vidéo de propagande patriotique? Quel aspect de cette horreur est sensé éveiller un sentiment de fierté nationale? Qui n'a pas de voix? Sincèrement, c'est incompréhensible. Imaginez si un vidéo patriotique américain montrait des images de la fusillade de Columbine ou l'attentat d'Oklahoma City...

Et s'ils veulent dire que les femmes n'ont pas de voix, alors là, on nage en plein délire. C'était faux en 1989 et c'est encore plus faux aujourd'hui.

À 0:37, on nous apprend que "nice is opening doors when others are closed", l'affirmation est accompagnée d'images d'accueil des réfugiés syriens. Si on veut utiliser ce critère-là, alors plusieurs pays sont beaucoup plus "nice" que le Canada: la Turquie, le Liban, la Jordanie, l'Irak, l'Égypte, l'Allemagne, la Suède, la France, le Royaume-Uni, le Danemark, la Hongrie, les Pays-Bas, l'Autriche et la Bulgarie. Le plusse accueillant pays du monde? Hardly...

De plus, beaucoup de gens s'opposent à l'immigration massive et ils ne le font pas tous pour des motifs racistes. Le fait de prendre un seul côté de ce débat et de le qualifier de "nice" et de fondamentalement "Canadian" constitue une exercice de diffamation et de diabolisation des opposants.

À 0:47, alors qu'on nous montre des images d'Amérindiens, on nous dit que "sometimes, nice is knowing when 'sorry' isn't enough." Encore une fois, je ne peux qu'être renversé ici. Le Canada a une histoire tout simplement abominable lorsqu'il est question du traitement des Premières nations. L'horreur a débuté immédiatement après la conquête britannique et s'échelonne à travers toute l'histoire de ce pays de merde. Et ils vont essayer d'en faire une source de fierté nationale sous prétexte que le Canada sait reconnaître que parfois, s'excuser n'est pas assez?

Ce culot inouï qui pousse le Canada à tordre et détourner l'histoire pour transformer les conflits en preuves d'amitié, les bourdes honteuses en grandes réussites et les horreurs en sources de fierté nationale est sans égal.

Souvenez-vous de l'anniversaire de la bataille des Plaines d'Abraham!

De ces tentatives de transformer Louis Riel, qui fut pendu par les autorités canadiennes pour traîtrise, en héros national!

Ou encore de cette émission de la CBC qui a affirmé que René Lévesque est un «Extraordinary Canadian»!

Il faut bien dire que le Canada n'en est pas à ses débuts en terme de réécriture de l'histoire:

150 ans
Nous aurons droit à une orgie de propagande à même les fonds publics pour nous vanter les merveilles du «meilleur pays au monde».

Mélanie Joly, propagandiste en chef
L'art de réécrire l'histoire selon la recette libérale!

Notre histoire à travers les yeux du Canadâ
Des universitaires québécois ont écrit un excellent article à propos de la plus récente tentative canadienne de ré-imaginer l'histoire du pays... à nos dépends.

Le drapeau de la propagande
Ces dernières semaines, le gouvernement canadien a souligné le 50e anniversaire du drapeau, ce qui a donné lieu aux affirmations les plus extraordinaires

Réinventer l'histoire canadienne, un chapitre à la fois...
Les efforts déployés ces dernières années pour réinterpréter et réinventer l'histoire du Canada sont carrément choquants.

Quand tu passes ton histoire à l'eau de javel...
Je l'ai déjà écrit ici à maintes reprises, la version édulcorée de l'histoire qu'apprennent les Canadiens anglais a pour seul et unique but de mousser le patriotisme et le mythe du Canada-plusse-meilleur-pays-du-monde-où-tout-le-monde-s'aime.

Oui, il y a eu une conquête!
Les efforts de révisionnisme historique à propos de l'histoire du Québec existent depuis très longtemps.

Un récent sondage a révélé (Ô surprise) que les Québécois et les Canadiens anglais ont des visions totalement opposées des origines de leur pays! Ben oui!

Les seuls états qui manient mieux la propagande sont les états totalitaires comme la Corée du nord ou l'ex-URSS!

En passant, notons simplement que, dans le vrai monde, être "gentil" n'est pas toujours la meilleure qualité à posséder. Parfois, face à certaines menaces, être "gentil" est une stratégie naïve et stupide qui met en danger nos populations tout en laissant la voie libre à ceux qui nous veulent du mal.

Parlez-en à Neville Chamberlain!


Aucun commentaire: