24 juillet 2017

Le racisme de Justin Trudeau

On dit que la meilleure façon de vérifier la validité d'une théorie, c'est à sa capacité de faire des prédictions exactes.

Il y a quelques moi, j'ai pondu un billet intitulé "Qu'est-ce qu'un multiculturaliste?"

J'y écrivais ceci: "Ironiquement, le multiculturaliste est une personne fondamentalement raciste.

Le raciste traditionnel déteste les groupes ethniques qui viennent d'ailleurs et se considère supérieur à eux. Le multiculturaliste, lui, déteste le groupe majoritaire qui a ses racines historiques ici et le considère inférieur aux groupes ethniques venus d'ailleurs.

Dans les deux cas, on est face à un mépris et/ou une haine face à tout un groupe de personnes à cause de leur identité ou de leur ethnicité. Bref, c'est du racisme à l'état pur.

(...) Ainsi, pour le multiculturaliste, les identités et les traditions des groupes venus d'ailleurs doivent être protégées à tout prix, mais l'identité et les traditions du groupe local n'ont aucune valeur. 

(...) De plus, les Québécois multiculturalistes ont honte. Ce sentiment malsain teinte tous leurs écrits et tous leurs propos. 

On a eu un magnifique exemple récemment avec notre grandiose premier ministre, le très honorable Juju Ier.

Comme on le sait, Juju ne manque pas une occasion de chanter les louanges de tous les groupes ethniques et de toutes les nationalités de la planète... à l'exception des Québécois pour lesquels il ne ressent qu'un profond mépris.

Et il ne s'est pas gêné pour l'exprimer dans une entrevue accordée à un quotidien allemand:

Le sang «français» et «latin» qui coule dans les veines des Canadiens fait d’eux un peuple «moins organisé» que d’autres croit le premier ministre Justin Trudeau.

C’est du moins ce qu’il a laissé entendre dans une entrevue exclusive avec le journal Bild, le plus important quotidien d’Allemagne, en marge du G20 qui se déroulait à Hambourg jusqu'à samedi.

«Brièvement, que pensez-vous de l’Allemagne?», a demandé à M. Trudeau le journaliste en toute fin de discussion.

Le premier ministre a d’abord félicité le pays européen pour son rôle de leader dans l’économie mondiale et sur la question des changements climatiques.

«J’ai été élevé à aimer la culture allemande et sa nourriture. Même le chou rouge», a-t-il ensuite lancé à la blague, en précisant que son beau-père est né en Allemagne de l’Est.

M. Trudeau a poursuivi en ajoutant que le peuple allemand est «peut-être» plus «prévisible», avant de se reprendre et de clarifier sa pensée : «Non, vous êtes plus organisés, peut-être, que ce dont sont capables les Canadiens.»

«Nous avons assez de sang français et latin en nous pour être moins organisés», a-t-il fini par affirmer.

Imaginez un seul instant si le président des USA affirmait que les Américains performent moins bien à cause du sang africain. Qui ne déchirerait pas sa chemise en entendant ça?

Ah! mais si c'est Justin qui vomit sur les Québécois, ça ce n'est pas grave...

Je vais te répondre en anglais mon p'tit Juju, pour être bien certain que tu understand:

Fuck you Justin. Fuck you very much.



Aucun commentaire: